Menu principal:

Centre International de Mission de Délivrance et d'Intercession- Bethel Paris - FRANCE


Aller au contenu

La puissance du sang de Jesus

ENSEIGNEMENTS > Enseignements

LA PUISSANCE DU SANG DE JÉSUS

LA PUISSANCE DU SANG DE JESUS

Par : Le Prophète Emmanuel SAWADOGO


Je suis né dans une famille idolâtre. Cette famille appartient au clan des sacrificateurs idolâtres. Avant de se convertir, mon père était un grand féticheur. Ses fétiches remplissaient deux cases. J’ai vécu à ses côtés durant mon enfance et j’ai ainsi été associé aux pratiques idolâtres de mon père.

Mon village est « protégé » par une forteresse spirituelle de 333 fétiches. Le chef de terre, principal sacrificateur du village, a chez lui 999 fétiches. Tous ces fétiches tirent leur puissance du sang des animaux sacrifiés.

Le sang occupe donc une place centrale dans les pratiques de l’idolâtrie. J’étais toujours aux côtés de mon père lorsqu’il sacrifiait des animaux aux idoles et je l’aidais en tenant l’animal du sacrifice. A ce titre, la tête de l’animal, généralement un poulet, me revenait de droit.

Lorsqu’il sacrifiait un poulet aux idoles pour demander notre protection contre toutes sortes de maladies, de mauvais sorts et d’attaques de sorciers, nous avions une ferme assurance que le sang du poulet accepté par les fétiches nous protégerait effectivement. Aussi, étions-nous toujours dans la sérénité. Il en est ainsi pour tous ceux qui font des sacrifices aux idoles dans les sociétés traditionnelles ou modernes. Ils sont certains que le sang des animaux sacrifiés et dans d’autres cas, d’êtres humains, leur garantit une alliance indéfectible avec les démons qui assureront leur protection.

Ayant vécu dans une famille de sacrificateurs, j’ai compris très aisément la place centrale qu’occupe le sang de Jésus Christ dans le christianisme. J’ai aussi compris la puissance infinie qu’il y a dans le sang du Christ. En effet, le sang de Jésus est un sang parfait ; un sang qui n’a aucune impureté.

Si le sang des oiseaux, des criquets, des poulets, des boucs sacrifiés aux idoles peut être d’un secours pour ceux qui s’y fient, peut-on alors s’imaginer combien, bien plus, le sang du Christ immolé, nous assure une protection et une victoire absolument certaines? Depuis le temps d’Abraham jusqu’à Jean Baptiste, il n’y avait que des sacrifices d’animaux. C’est par le sang de ces animaux qu’une alliance avait était scellée avec Dieu. Or, que constatons-nous ? Les gens de cette alliance étaient confiants, assurés qu’ils étaient de la puissance dudit sang.

C:\Users\TAIPEI\Desktop\cimidi\le-sang-de-jesus-150x150.jpg
Error File Open Error
Avec l’avènement du Christ qui, par son sang versé, a scellé une nouvelle alliance, nous sommes sous la grâce, mais pourtant, beaucoup n’ont pas d’assurance et vivent dans la peur. J’irai même jusqu’à dire que seulement trois personnes sur cent sont vraiment conscientes de la puissance du sang de Jésus Christ. Le reste des gens ignore le secret qui est caché dans ce Sang.


Référons-nous à deux passages de la Bible qui nous révèlent ce que renferme le sang et pourquoi il est d’une grande importance spirituelle. Moïse dans Lévitique 17 : 10-14, parlant de la part de Dieu, dit : « Si un homme de la maison d'Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d'eux mange du sang d'une espèce quelconque, je tournerai ma face contre celui qui mange le sang, et je le retrancherai du milieu de son peuple. Car l'âme de la chair est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel, afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes, car c'est par l'âme que le sang fait l'expiation. C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël : personne d'entre vous ne mangera du sang, et l'étranger qui séjourne au milieu de vous ne mangera pas du sang. Si quelqu'un des enfants d'Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d'eux prend à la chasse un animal ou un oiseau qui se mange, il en versera le sang et le couvrira de poussière. Car l'âme de toute chair, c'est son sang, qui est en elle. C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël: vous ne mangerez le sang d'aucune chair ; car l'âme de toute chair, c'est son sang : quiconque en mangera sera retranché ».

Actes 15 : 28-29 « Car il a paru bon au Saint Esprit et à nous de ne vous imposer d'autre charge que ce qui est nécessaire, savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu ».

Ces deux passages se complètent et se confirment. Avec l’avènement de la grâce, beaucoup de contingences de la loi de Moïse ne sont plus nécessaires pour celui qui a reçu Christ comme Sauveur et Seigneur. Par suite d’une confusion semée dans l’esprit des frères à Antioche et en Syrie, les apôtres et les anciens envoyèrent Paul et Barnabas pour leur dire qu’ils ne voudraient pas leur imposer d’autres charges comme la circoncision, exceptée celle de s’abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang et des animaux étouffés.

L’interdiction faite dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau Testament de s’abstenir de manger du sang vient du fait que le sang est l’âme de toute chair, c'est-à-dire la vie de toute chair. Lorsqu’on perd son sang, on perd la vie. c’est pourquoi, lorsqu’une personne est gravement blessée et perd son sang, on fait tout ce qui est nécessaire pour arrêter l’hémorragie.

Toute alliance est faite sur la base du sang parce que le sang c’est la vie. Caïn n’a pas compris cette réalité ; et c’est pourquoi il a offert à Dieu des produits agricoles en sacrifice, c'est-à-dire des produits qui ne contiennent pas de sang. Quant à son frère Abel, il a compris l’importance du sang et la puissance de vie qu’il renferme. C’est pour cette raison qu’il a sacrifié à Dieu un animal. Caïn aurait dû vendre ses produits agricoles et acheter un animal qu’il aurait sacrifié à Dieu. Son sacrifice aurait été agréé comme celui d’Abel.

Lorsqu’Adam et Eve, par désobéissance, mangèrent le fruit de l’arbre, ils prirent conscience de leur nudité. Dieu a tué un animal et a utilisé la peau de cet animal pour couvrir leur nudité. A travers l’immolation de cet animal, Il a scellé une alliance avec Adam et Eve.

Le sang est omniprésent dans la Bible, 425 fois, soit 323 fois dans l’Ancien Testament et 102 fois dans le Nouveau Testament. Il est la vie de toute chair, c'est-à-dire son âme. C’est pourquoi Dieu rejette celui qui mange le sang.

De nos jours, les chrétiens ne respectent pas cette exigence prescrite dans l’Ancien Testament et confirmée dans le Nouveau Testament. Dans les campagnes comme dans les villes, lorsqu’on tue un animal, les gens recueillent le sang avec un récipient pour faire du boudin. Les personnes non-converties et la plupart des chrétiens en raffolent généralement. Les chrétiens qui mangent le sang des animaux éprouvent généralement de grandes difficultés pour jeûner, pour prier ou pour lire la Bible.

Toute alliance se fait avec le sang, disions-nous. Le sang étant l’âme de toute chair, donc la vie, il donne au pacte toute sa force. Pour délivrer une personne qui a fait une alliance avec Satan, il faut que la personne confesse de sa bouche afin de briser cette alliance. Sans cela, les démons refusent de partir en se fondant sur le sang de l’alliance qui les lie à leur « client ».

Tout pacte doit être renouvelé, si non, on en perd le bénéfice et on subit les conséquences du non-renouvellement. Beaucoup de parents ont conclu des pactes fondés sur le sang d’animaux sacrifiés afin que leurs enfants soient intelligents. Plus tard, lorsque ces enfants se convertissent quand, ils ne renouvellent plus les pactes comme le faisaient leurs parents. Cette rupture de pacte a pour conséquences des pertes de mémoire ou des revenus qui s’épuisent en dépenses inutiles ou provoquées. D’autres conséquences des pactes non-renouvelés sont la stérilité, le célibat, le fait d’être tout le temps malade, etc. Ceux qui ont fondé leurs richesses, leurs postes professionnels ou leurs statuts dans la société sur des alliances avec des idoles connaissent très bien les conséquences d’une rupture d’alliance. C’est pourquoi, certains entrepreneurs ou responsables administratifs ou politiques sacrifient des bœufs et des moutons tous les vendredis ou tous les mois.

Qu’en est-il du sang de Jésus ?

L’Apôtre Paul, dans l’Epitre aux corinthiens, nous donne la révélation qu’il a reçu du Christ sur son sang versé: 1 corinthiens 11 : 23-30 « Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné ; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit : ceci est mon corps, qui est rompu pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne. C'est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. Que chacun donc s'éprouve soi-même, et qu'ainsi il mange du pain et boive de la coupe ; car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts ».


Ce passage montre aux chrétiens l’importance de la sainte cène au cours de laquelle Jésus scelle une alliance éternelle en son sang. Il instruit ses apôtres, et partant, tous les chrétiens de célébrer la sainte cène jusqu’à ce qu’il revienne. Il convient ainsi donc de renouveler l’alliance tous les jours. La sainte cène est si importante que, sans elle, le culte du dimanche n’est qu’une cérémonie de chants et de danses de réjouissance. C’est la sainte cène qui constitue l’axe centrale du culte dominical. Le sang de Jésus Christ, sang de la nouvelle alliance est pour le chrétien une assurance de protection et de victoire car nous sommes devenus la principale richesse de Dieu. Le Psaume 91 nous décrit la force de cette protection par le sang de Jésus lorsque David dit aux versets 1 à 6 : « Celui qui demeure sous l'abri du Très Haut repose à l'ombre du Tout Puissant. Je dis à l'Éternel : mon refuge et ma forteresse, mon Dieu en qui je me confie ! Car c'est lui qui te délivre du filet de l'oiseleur, de la peste et de ses ravages. Il te couvrira de ses plumes, et tu trouveras un refuge sous ses ailes ; sa fidélité est un bouclier et une cuirasse. Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, ni la flèche qui vole de jour, ni la peste qui marche dans les ténèbres, ni la contagion qui frappe en plein midi ».


Avec le sang des oiseaux, disais-je, mon père concluait des pactes avec le diable pour nous protéger contre des maladies comme la rougeole, la méningite, ou la tuberculose, etc. En devenant chrétien, il a fallu confesser et briser cette alliance et demeurer désormais avec Christ. Sans confession et sans rupture de l’alliance avec les démons, il y aura des blocages dans notre vie. L’Eglise primitive avait compris cette vérité et l’avait mise en application. En effet, le livre des Actes des apôtres rapporte : «Beaucoup de ceux qui étaient devenus croyants venaient avouer à haute voix le mal qu'ils avaient fait. Un grand nombre de ceux qui avaient pratiqué la magie apportèrent leurs livres et les brûlèrent devant tout le monde. On calcula la valeur de ces livres et l'on trouva qu'il y en avait pour cinquante mille pièces d'argent. C'est ainsi que, par la puissance du Seigneur, la parole se répandait et se montrait pleine de force » (Actes 19 :18-20).
A la lumière de ce passage, comprends-tu maintenant pourquoi tu n’as pas la victoire, pourquoi tu ne peux ni prier ni jeûner et pourquoi tu ne progresses pas dans ta vie professionnelle, familiale ou sociale? Dans ton quartier et dans ton service, on t’utilise pour résoudre des problèmes complexes parce qu’on reconnaît tes qualités et tes compétences ou encore tes dons. Mais ça s’arrête là ! Après s’être servi de toi, tu es relégué au garage jusqu’à la prochaine difficulté pour qu’on ait encore recours à ton expertise ou à ta sagesse. Ta situation s’explique par l’existence d’une alliance non encore brisée. Il te revient d’appréhender cette alliance, de la briser par une confession et un reniement par ta propre bouche et ensuite de demeurer fidèle à l’alliance scellée par Christ en son sang.
La prise régulière du corps et du sang du Christ doit être la marque de ton attachement à la nouvelle alliance. L’Eglise primitive célébrait la sainte cène à toutes les occasions. Jésus nous a instruit de faire ce qu’il a fait au cours de la sainte cène jusqu’à ce qu’il vienne. Toute goutte du Sang de Jésus qui est tombée de ses blessures est une goutte de victoire. Ainsi, toute goutte du Sang de Jésus que tu bois te donne la victoire.


Ton attachement à la nouvelle alliance par le sang du Christ devra se traduire également par une lecture quotidienne (matin ou soir) d’un verset sur ladite alliance.


Avant de te coucher le soir, tu dois déclarer que tu caches ton âme, ton esprit et ton corps dans le Sang de Jésus et en faire autant pour ton épouse ou ton époux, pour chacun de tes enfants, de tes employés de maison et pour tous ceux que le saint Esprit t’auras désignés. Tu couvriras également ta maison et tout ce qu’elle contient (animaux domestiques, matériels importants, etc.) avec le sang de Jésus. Généralement, les serviteurs de Satan tels que les sorciers opèrent à partir de minuit moins 5 minutes. Ce qu’ils ne peuvent supporter et contre lequel ils ne peuvent rien faire, c’est le sang de Jésus. Dans Luc 20 :18, Jésus fait savoir qu’Il est un rocher et que « Quiconque tombera sur cette pierre s'y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé ». Ainsi, toute puissance qui voudrait affronter le Sang de Jésus Christ serra écrasée ou brisée.
Le matin, au réveil, couvre chaque membre de ta famille avec le sang de Christ (époux, épouse, enfants, employés de maison, tes parents, amis, etc.), sans oublier ta maison, les engins de déplacement, la route que vous allez emprunter, le bureau, l’école des enfants, leurs capacités intellectuelles, tes relations professionnelles et amicales, ton bureau, etc.
Lorsque vous voyagez, couvrez le véhicule, la route, le conducteur, vos marchandises s’il y a lieu, avec le Sang de Jésus.


Avec l’alliance du sang des boucs, Daniel n’a pas péri dans la fosse aux lions, Le Sang de Jésus est infiniment plus puissant que tout autre sang et nous met à l’abri de tout danger.
Ne négligez pas cet enseignement que je vous donne aujourd’hui. J’ai été victime de ma propre négligence lorsqu’un jour, alors que j’avais veillé jusqu’à cinq heure du matin et voulant dormir, j’ai invoqué le Sang de Jésus sur moi et sur ma famille, en négligeant de le faire sur des fers à béton d’une valeur d’un millions que j’avais acquis pour une construction. Je me disais qu’à cinq heures du matin, au moment où les gens commençaient à se réveiller aucun voleur n’oserait venir dans ma cours. Ce fut une erreur car quelques minutes après m’être endormi, je vis en rêve des voleurs qui emportaient mes fers à béton. Je me réveillai brusquement et je constatai que les fers avaient effectivement disparu.

Le sang de Jésus est une puissance sûre contre tout pouvoir maléfique. Mettez en pratique cet enseignement dès aujourd’hui :


- Confessez et brisez les alliances avec Satan ;
- Lisez et méditez des versets parlant de l’alliance fondée sur le Sang de Jésus ;
- Prenez la sainte cène, si possible, chaque jour. Pour ce faire, vous pouvez approcher les diacres qui s’occupent de préparer la sainte cène afin qu’ils vous montrent comment fabriquer le pain et préparer le jus de raisin de manière à ce que vous puissiez en disposer en permanence chez vous ;
- Recouvrez-vous, vous et les vôtres et tout ce qui vous parait important avec le sang de Jésus.


Dans Apocalypse 12 : 7- 11, l’Archange Michel et l’armée céleste ont vaincu le diable à cause du sang de l'Agneau et à cause de la parole de leur témoignage. On y lit :
« Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait : maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage… ».
Le sang de Jésus Christ est une puissance invincible et infaillible. En son sang nous avons une protection et une victoire absolues.

SOYEZ BENIS AU NOM DE JESUS CHRIST

PROPHETE EMMANUEL SAWADOGO

ACCUEIL | MINISTERE | PRIERES | ENSEIGNEMENTS | FORMATION | CONTACT | Plan du site


Sous-menu


Revenir au contenu | Revenir au menu